C’est bien connu, les hommes ne pensent qu’à ça …
Rien de moins juste, argumente la chroniqueuse de « La Matinale » Maïa Mazaurette,
qui rappelle que le manque de libido concerne aussi la gent masculine.

C’est un cliché constamment rabâché : les hommes auraient envie de rapports sexuels tout le temps, n’importe comment, avec n’importe qui. Cet état d’excitation serait aussi spontané que la respiration : une exigence physique, hormonale, entretenue par des stimulations pornographiques, boostée par la chaleur, exacerbée par le football… bref, il y aurait toujours une raison.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l’article paru sur Le Monde qui casse les idées couramment admises.

Bonne lecture !

Au sommaire

— Recréer une distance propice au désir

— L’érection n’est pas un marqueur de consentement

— Un égo masculin fragilisé